Quels sont les différents types de viager immobilier ?

ParLisa

Quels sont les différents types de viager immobilier ?

Il existe plusieurs types de viagers. Parmi les plus courants, on peut citer le viager occupé, le viager libre et le viager sans rente. Découvrez leurs particularités, leurs avantages et leurs inconvénients.

Le viager occupé

Le viager occupé permet au vendeur de continuer à vivre chez lui, tout en percevant des rentes tous les mois.

Les avantages du viager occupé

Système social par excellence, le viager occupé donne au vendeur la possibilité de recevoir un important complément de revenu, tout en préservant son mode de vie.

Les inconvénients du viager occupé

Dans la plupart des cas, le vendeur d’un viager occupé bénéficie d’un DUH (Droit d’Usage et d’Habitation). De ce fait, il peut habiter son bien, mais ne peut pas le louer ni le confier à un tiers.

Le viager libre

Plus rare que le viager occupé, le viager libre s’adresse à deux types de vendeurs : ceux qui souhaitent vendre leur résidence secondaire, et ceux qui souhaitent quitter leur résidence principale. Vendre en viager libre implique de quitter son logement, et de laisser l’acheteur en faire l’usage.

Les points forts du viager libre

Puisque le vendeur peut occuper – et louer – le bien dès le début du contrat, le viager libre implique nécessairement des rentes plus importantes. De plus, le vendeur n’a pas besoin de payer les travaux ni la petite maintenance.

Les points faibles du viager libre

À partir du moment où l’investisseur remplit ses obligations, le viager libre est définitif : le vendeur ne peut pas récupérer le bien pour l’occuper à nouveau. Ce contrat ne doit donc pas être pris à la légère.

Le viager sans rente

Le viager sans rente est un contrat assez particulier. En effet, contrairement au viager classique, il requiert uniquement le paiement d’un bouquet. Celui-ci est alors majoré par rapport à une vente classique.

Les atouts du viager sans rente

Le viager sans rente est intéressant, car il permet d’obtenir une somme importante tout en ayant la possibilité de vivre chez soi jusqu’à la fin de sa vie. En outre, la notion d’aléa n’existe donc plus pour le prix de vente : il est connu à l’avance.

Les inconvénients du viager sans rente

Les principaux inconvénients du viager sans rente ne sont que les contreparties de ses avantages : le vendeur ne perçoit pas de rentes, et le bouquet est bien plus élevé que dans un viager classique. De ce fait, trouver un acheteur peut être plus difficile car le viager sans rente s’éloigne du schéma classique.

Vous l’aurez compris : le viager immobilier est un investissement complexe. Aussi, de multiples éléments sont à prendre en compte. Faire appel à une agence immobilière spécialisée vous permettra d’être accompagné au mieux, et de comprendre toutes les définitions du viager.

Source image : Pixabay

À propos de l’auteur

Lisa administrator