Le divorce suisse par consentement mutuel : une procédure allégée

ParLisa

Le divorce suisse par consentement mutuel : une procédure allégée

Le saviez-vous ? Ainsi que l’explique le site suisse de divorce en ligne divorce.ch, il est tout à fait possible de divorcer sans avocat en Suisse : https://divorce.ch/. Pour ce faire, il faut que le couple renonce au « divorce bagarre », que ses deux membres reconnaissent la nécessité de divorcer et se mettent d’accord sur les différents aspects (juridiques, pratiques, financiers, etc), que va impliquer leur divorce. C’est ce qu’on appelle le divorce par consentement mutuel. Il est ouvert à tous les couples (même à des non suisses) dont l’un des membres au moins habite en Suisse. Cette procédure qui dispense le couple de faire appel à un avocat et réduit les étapes juridiques conduisant au jugement de divorce est économique (il faut compter grosso modo entre 600 et 1600 CHF de droit de greffe incompressibles) et rapide (entre 2 et 5 mois selon l’encombrement du tribunal). De ce fait, elle ne peut qu’épargner aux enfants du couple, s’ils en ont, bien des souffrances.

Combien coûte un divorce suisse à l’amiable et en ligne avec divorce.ch ?

Source : www.divorce.ch

Divorce.ch facilite grandement les démarches du divorce

Évidemment, divorcer ne se fait pas non plus d’un coup de baguette magique. Il faut remplir des papiers, et bien préciser, ainsi que rappelé ici, dans la convention de divorce suisse, ce que l’on souhaite concernant les « effets accessoires du divorce » (garde des enfants, pension, destination du domicile conjugal, etc), ce qui n’est pas toujours évident. Aussi le mieux est de bénéficier d’une assistance juridique en ligne comme le proposent les avocats du site divorce.ch qui a été le premier à lancer le divorce en ligne !

À propos de l’auteur

Lisa administrator