Adamence ou la haute bijouterie / joaillerie accessible en ligne !

ParLisa

Adamence ou la haute bijouterie / joaillerie accessible en ligne !

Adamence : superbes bijoux et rappel de leur histoire, de leurs symboles…

Source: Adamence

Offrir un bijou est toujours délicat, question d’esthétique bien sûr, mais aussi de symbole. Certains bijoux, comme les bagues notamment mais pas seulement, sont lourds de connotations diverses. Il en est de même pour les pierres (qui, en Occident, n’associe pas le diamant aux fiançailles, tout du moins à l’idée d’un gage d’amour « éternel » ?) et les métaux.

 

Adamence : bijoux haut de gamme vendus par Internet

Or on peut tout à fait se faire une idée rapide de toute cette symbolique – comme celle des médailles de baptême –  en explorant les pages du site d’Adamence, un bijoutier aussi créatif et qualitatif que ceux de la place Vendôme à Paris et qui, cependant, vend ses créations par Internet, ce qui en allège le prix !

 

A propos des médailles de Baptême

Contrairement, à ce que l’on pense parfois, la médaille de baptême n’est pas réservée aux baptisés chrétiens. Depuis la révolution française, en effet, il existe aussi un baptême civil que l’on peut célébrer en mairie. De plus, il faut le savoir, si, en général la médaille comporte, d’un côté, le prénom du baptisé et sa date de baptême ou de naissance et de l’autre un motif décoratif, ce dernier n’est « cadré » par aucune obligation religieuse ou civile. Les parrain et marraine (qui traditionnellement offrent la médaille et la chaîne qui va avec au baptisé) sont libres de leur choix à cet égard. Alors, bien sûr, pour les baptêmes chrétiens, ce motif est généralement pioché dans des représentations religieuses : une vierge à l’enfant, une croix, un Jésus bébé, un Jésus, voire un ange ou une colombe, etc. Mais on peut aussi choisir un motif neutre, comme une étoile (signe positif du destin : « avoir une bonne étoile »…), une fleur (signe d’innocence)…

 

Sur l’or et l’argent…

Inoxydable mais très tendre, l’or, métal majeur des bijoutiers et joailliers, est toujours utilisé en alliage avec un autre métal, d’où les nuances de sa coloration (pour qu’il soit jaune, métal des médailles de baptême, par exemple, il faut l’allier à du cuivre. L’argent, considéré comme moins précieux que l’or, a cependant très vite conquis une place de choix en bijouterie et joaillerie, grâce à la fois à sa malléabilité (d’où qu’il ne soit quasiment jamais employé pur) et à son éclat blanc particulier. Son meilleur ami ? Le cuivre qui le rend plus dur sans altérer son éclat !

À propos de l’auteur

Lisa administrator